Visite de Monique et Michel Chombart, parents d'Amélie

altNous sommes heureux de l'échange de savoirs que vous avez pu avoir avec notre fille Amélie lors de son stage d'été 2009.

Mais nous pensons qu'elle a beaucoup recu de la part de vous tous, frères des écoles chrétiennes ainsi que des formateurs, des togolais avec qui elle était en lien et de monsieur Houdayer... Nous avons pu nous rendre compte (à travers le témoignage des jeunes filles) de votre mission là bas : maraichage, couture, éducation, formation humaine, et bien d'autres...

Campagne Agricole 2009/10

altLe rapport de la "Campagne Agricole 2009/10" vient d'être publié. Vous le trouverez dans le menu dédié aux rapports, où vous pourrez parcourir ses 32 pages.

Voici l'index de son contenu:

  • Introduction
  • Personnel du centre
  • La formation des stagiaires
  • Agriculture, production et climatologie
  • Centre maraicher et parcelles maraîchères

La TVE à Tami

Groupe TV, M. Javier Sánchez et F. Antxon

altF. Felipe, est parti à Ouagadougou pour chercher à l’aéroport une équipe de six personnes. Parmi eux, quatre spécialistes de TV2 : Santiago Riesco (scénariste), Fernando de Andrés (cameraman), Carlos González (réalisateur), Juan Cabrera (son). Ils étaient accompagnés par Javier Sánchez, Directeur de PROYDE, et Frère Antxon Andueza . A part le premier soir où ils ont pu se reposer un peu, ils ont filmé les activités du CFRTami, et quelques écoles et collèges une semaine durant. Ils ont travaillé sous la chaleur tout le temps, soupirant pour l’arrivée de la pluie et les heures du soir. Mais la température ne cédait pas.

Nous ont visités

alt

Personnes ou groupes de personnes qui nous ont visités.

Parmi les personnes qui passent par Tami il y a qui viennent rendre une visite pour connaître le Centre et se faire une idée de ses réalisations. Mais il y en a qui séjournent plusieurs jours et même plus d’un mois au sein d’un projet d’aide au Centre ou à d’autres instances à travers du Centre …

Les semailles

Avec l’arrivée des premières pluies, le travail s’est intensifié. Après chaque pluie, le tracteur a ramolli les terres pour faciliter ainsi que les bœufs tracent les sillons en tirant de la charrue. A la suite, viennent les hommes bâton en main et font des petits trous dans le sommet du sillon et, juste derrière eux, les femmes, calebasse en main, lancent les grains dans les trous, sans se courber, et avec le pied gauche le recouvrent de terre. Le tout se fait avec une habilité remarquable et à bon rythme. La fertilité de la femme est liée à la fertilité des graines tombées dans la mère terre.

FaLang translation system by Faboba