Les semailles

Avec l’arrivée des premières pluies, le travail s’est intensifié. Après chaque pluie, le tracteur a ramolli les terres pour faciliter ainsi que les bœufs tracent les sillons en tirant de la charrue. A la suite, viennent les hommes bâton en main et font des petits trous dans le sommet du sillon et, juste derrière eux, les femmes, calebasse en main, lancent les grains dans les trous, sans se courber, et avec le pied gauche le recouvrent de terre. Le tout se fait avec une habilité remarquable et à bon rythme. La fertilité de la femme est liée à la fertilité des graines tombées dans la mère terre.

Les cours théoriques ont eu lieu tous les après midis sans arrêt. Dans la deuxième quinzaine du mois d’avril, les stagiaires ont participé avec grand intérêt aux sessions animées par M. SABLÉ, animateur périodique du CFRT, venant de Dapaong.

FaLang translation system by Faboba